Les moulins à café mène à la Peugeot 203

Le nom de Peugeot est indissociablement lié à celui d’une très vieille famille d’entrepreneurs. Dès la fin du XVIIIème siècle, les frères Peugeot transforment la région de Montbéliard en un berceau industriel Français. C’est le moulin à café et la bicyclette qui occupe l’entreprise. Armand se lance un jour dans l’histoire de l’automobile.

Naissance de Peugeot 203.

C’est dans l’immédiat après guerre que la petite Américaine Française voit le jour. La Peugeot 203 est une voiture de moyenne gamme. Très inspirée des Chrysler ou encore des Chevrolet, sa forme deux corps participe à son succès.

Peugeot 203

Peugeot 203

Modernisme

La Peugeot 203 est une monocoque qui se fixe sur l’ensemble motopropulseur. Les freins sont hydrauliques comme sa concurrente la Traction Avant Citroën. Une particularité pour créer du 12v, ce sont deux batteries 6v montées en série( pour les électriciens). La dépose de la calandre est nécessaire pour y accéder.

Motorisation

La Peugeot 203 est dotée d’un moteur quatre cylindres. Aujourd’hui, sa puissance fait sourire car 42 ch seulement hénissent sous le capot. A contrario de la Traction Avant, ce sont les roues arrières qui propulsent l’auto aux environs de 115km/h. Faiblesse au niveau de la boîte de vitesses, 3 premiers rapports trop courts auxquels s’ajoute une surmultipliée.

Peugeot 203

Peugeot 203

Équipement de la Peugeot 203.

Les dossiers tubulaires des sièges sont remplacés car trop dangereux. La Peugeot 203, premier véhicule Français à sièges couchette de série, sera équipé de toit ouvrant pour une large proportion. L’habitacle, grâce à ses grands vitrages, en font une auto claire.

Fin de production.

L’arrivée en 1955 sonne le glas de la Peugeot 203. Le 26 février 1960, l’exemplaire numéro 708 343 passe le contrôle de l’usine Sochalienne. Elle vaut 655 00 d’anciens francs.