Mercedes des années 80

Classé dans : Actualités | 0

De Léhon au Moulin de l’Arguenon en Mercedes.

La Mercedes est de sortie aujourd’hui pour marier Dominique et Nathalie, en fait ce n’est pas vraiment un mariage mais un anniversaire pour leur vingt ans de bonheur. Dominique souhaitait trouver une Mercedes car il en possédait une dans sa jeunesse : souvenirs souvenirs………

Trélivan-Léhon.

Après avoir été chercher Dominique et Nathalie avec la Mercedes à leur domicile de Trélivan, nous nous sommes rendus à la salle des mariages qui est l’ancien réfectoire des moines. Il faut passer par le cloître attenant à l’Abbaye Saint Magloire.

Léhon-Plénée-Jugon.

Afin de regagner  le Moulin de l’Arguenon, la Mercedes s’ ébranle et se met en route. Le temps qui était au beau le matin devient orageux. C’est pourquoi nous empruntons la quatre voies pour arriver sur la commune de Plénée-Jugon. A ce propos, la salle de réception  se trouve à environ quatre kilomètres du bourg. Dans le but de fêter leur anniversaire de noces , c’est ce lieu que Dominique et Nathalie ont choisi.l

Comme de coutume, on me propose de partager un verre pour se dire au revoir, c’est sous des trombes d’eau que je rentre en Mercedes sur Dinan.

L’histoire de l’ abbatiale Saint Magloire.

Les six moines.

Non ce n’est pas en Mercedes que six moines sont venus du pays de Galles en 850. Afin d’obtenir des terres dans la vallée de la Rance ; ils prient Dieu.

Dans l’espoir de trouver des reliques d’un Saint Breton, le roi Nominoë s’arrête en ces lieux.
Parce qu’il promet des terres de Léhon aux moines, Condan, a l’idée de récupérer le corps de Saint-Magloire. Celui-ci qui repose depuis deux siècles.

Le larcin

Pour l’île de Sercq, ils s’embarquèrent sur la Rance non pas en Mercedes mais sur un bateau . Ils commirent leur larcin, de nuit. Grâce à la complicité du ciel, l’ouverture de la grosse dalle de pierre recouvrant le tombeau fût possible. De retour, ils s’arrêtent à Pleudihen-sur-Rance, sous un pommier ne donnant pas de fruit. Au matin, l’arbre porte de beaux fruits rouges car Saint-Magloire a béni les pommes de Pleudihen.
Nominoë vint vénérer les reliques du Saint, donnant terres et argent aux moines et en prime une Mercedes. En conclusion, les miracles abondent et les pèlerins affluent. C’est l’âge d’or de l’Abbaye Saint-Magloire de Léhon.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.